JustRockYou - 100% Rock

Que du... ROCK!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [En cours] Sentiments à la dérive

Aller en bas 
AuteurMessage
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: [En cours] Sentiments à la dérive   Ven 18 Avr 2008, 19:49

Avec l'exceptionnelle présence des personnes membres de Tokio Hotel.

Chapitre 1

J'étais sur mon lit, les écoutant : "Ich bin Daaaa...". Ma mère entra dans la pièce sans toquer, comme à sa mauvaise habitude. Elle se planta devant moi en souriant, elle m'intriguait. J'allai remettre l'album "Zimmer 483" au début pour ne pas avoir la torture d'écouter "Monsoon" et "Ready Set Go".

Maman : J'ai quelque chose pour toi, Hilary.
Moi : Comme...
Maman : Deux places de concerts !
Moi : Pour Tokio Hotel ?
Maman : Oui !
Moi : Je croyais que c'était complet...
Maman : J'ai participé à un concours et je l'ai gagné !
Moi : C'est géniaaaaal !
Maman : Ce n'est pas tout. Il y a une rencontre aussi avant le concert !
Moi : Putain.
Maman : Hilary ! Ton vocabulaire !
Moi : Heum, pardon. C'est le choc.

Le jour J fut enfin là. Nous étions là, Betty et moi, parmi les huit chanceuses, alignées avec nos feuilles. J'étais la dernière de la file. Les deux premières étaient brunes et simplettes, nous avons sympathisé avec les deux suivantes et étions rabaissées par nos précédentes. Saki entra et nous fit un discours dont je fus la seule à comprendre. En effet, je pratique l'allemand depuis mes dix ans et j'en ai eu dix-sept il y a deux mois. Nous pouvions percevoir huit coeurs qui battaient rapidement dans la pièce. Dix minutes plus tard, quatre silhouettes entrèrent. Bill commença à serrer les mains des filles. Arrivé à moi, ce qui ne devait absolument pas se passer, se produisit. Mes jambes dérrapèrent et je m'évanouis.

Je me réveillai dans un pièce étrange, pas un hôpital ou à la Croix Rouge mais dans les coulisses d'un concert. A côté de moi se trouvaient chaque feuille à signer, autographiées. Le très impressionnant Saki ramena son petit popotin.

Saki : J'avais dit de ne pas s'évanouir !
Moi : C'est pas volontaire ce genre de truc !
Saki : Bon. Les garçons sont de bonne humeur, ils veulent bien que tu sois la seule après le concert en backstage pour les photos.
Moi : Quelle heure est-il ?
Saki : 21h12.

J'entendais Bill chanter. Ma tête recommença à tourner, je me balançai légèrement de côté en côté. Saki m'observait.

Saki : Ca va ?
Moi : Je rate tout le concert...
Saki : Ils en feront d'autres.
Moi : J'aurais besoin d'eau, s'il vous plaît.
Saki : Première porteà droite.
Moi : Merci.

J'y allai. J'entrai et me servis un verre d'eau. Je ressortis et un homme se précipita vers moi.

Homme : Je suis le médecin Hallay. Ca va mieux ?
Moi : Oui, beaucoup. Je peux aller à la fin du concert ?
Médecin : Non ! Voyons !
Moi : Merci !

Je partis direction la voix de Bill en courant et montai les escaliers devant moi. J'atteris, non pas dans la salle, mais sur scène. Tout était flou, je n'avais pas mes lunettes. J'étais terrorisée en face de ces fans et groupies. Elles me huaient et toutes les groupies pleuraient. Georg, comme Gustav et Tom, me dévisageaient.

Georg : *Criant* Qu'est-ce que tu fais là ?

Je restai sans voix. J'étais devant douze mille personnes et le bassiste de mon groupe favori m'avait adressé la parole, enfin, d'une certaine manière. Bill, de son côté, avait remarqué les cris et pleurs de toutes les filles en me voyant. Il se retourna vers moi et ne me reconnut pas. Il était en plein discours et s'interrompit.

Bill : Je n'avais pas encore invité une fan sur scène mais ça c'est fait tout seul ! GUSTAV !

Les fans criaient de haine, de rage, de jalousie, je n'en sais rien. Les notes retentirent, c'était trop tard, ... Je ne pouvais m'en aller comme ça. Alors je suis restée, contre mon gré, pour précision. C'était Schrei, il chanta le premier couplet et voulut me faire chanter le refrain, mais se rappelant enfin de moi, chanta avec moi mais au-dessus de ma voix. Il avait compris que je n'allais pas mieux à ma tête. On finit la chanson. J'étais fatiguée, au point de dormir sur scène, mais par respect, je n'installai pas ma couette. Bill lança la pause, il me tint par l'épaule jusqu'aux coulisses, où je m'écroulai précipitamment. Le médecin accourut vers moi, furieux.

Médecin : Je vous avais dit de ne pas y aller !
Moi : Cher Monsieur, vous ne me comprenez pas et tant pis. Vous n'êtes pas fan d'un groupe si merveilleux pour une jeune fille de 17 ans telle que moi. Alors ne jugez pas, vous ne connaissez pas et comprenez pas de tels sentiments.
Médecin : Oui, bon, je peux tout de même vous examiner ?
Moi : A vrai dire, je sais ce que j'ai.

Tout le groupe était là. Depuis quand Tokio Hotel s'inquiète-t-il pour une fan en particulier ? Pourquoi n'étais-je pas à la Croix Rouge comme les autres filles qui s'évanouissent durant les concerts ? J'avais tellement de questions que je n'en posai aucunes. Je n'eus pas l'occasion plutôt.

Tom : Fais-toi quand même examiner.
Moi : Mais...
Georg : Allez-y, Monsieur.

Le médecin prit ma tension et mon pouls.

Médecin : Vous avez une grosse chute de tension.
Moi : Je sais. J'ai l'habitude.
Médecin : Buvez de l'eau et mangez quelque chose de sucré.

Gustav partit chercher cela. Il revint avec un verre d'eau et une gaufre au chocolat.

Gustav : Tiens.
Moi : Merci.

Je bus et mangeai ce qu'il m'eut apporté.

Médecin : Vous n'irez pas à la fin du concert, je vous l'interdis !
Georg : En fait, elle a même pas été dans la salle. *Se marrant tout seul*
Saki : Les garçons ! Sur scène !

Ils obéirent et s'éloignèrent. Le médecin, quant à lui, m'accompagna jusqu'en backstage où je devais rester jusqu'à l'arrivée des garçons après le concert. Je me couchai sur l'un des fauteuils. Le médecin s'en alla. Je songeai au deux heures de bonheur, d'extase, de vie que je ratais. Cent-vingt minutes en leur présence professionnelle. Je loupais Heilig, In Die Nacht, Vergessene Kinder, Totgeliebt, Wo Sind Eure Hande, ... Un moment si intense, si merveilleux. J'étais triste et déprimée. Ce qui m'importait par dessus tout, c'était le concert. Leur musique, leur talent, leur vocation. Je m'endormis.

Je fus réveillée par une port grinçante. Ils étaient là. Bill vint m'aider à me redresser, je lui souris.

Bill : Le médecin a dû partir, il m'a dit que tu devais boire énormément.

Il prit la bouteille qui était au pied du divan et me la tendit. Je bus avec difficultés. Il reprit la bouteille en question et la remit à terre.

Bill : Comment ça va ?
Moi : Euh, je vis mon rêve là.
Bill : *Rigolant* Oui, mais tu n'imaginais pas tout ça autour.
Moi : Pas vraiment, en effet. *Rigolant*
Gustav : Tu as encore une petite mine. On fait les photos et tu rentres, ok ?
Moi : Oui.
Georg : Tu rentres comment ?
Moi : Je comptais prendre un taxi mais c'est mon amie qui a mon argent.
Gustav : On te passe l'argent nécessaire. Ce sera bon ?
Bill : Pourquoi ne pas lui prendre une chambre d'hôtel plutôt ?
Tom : Oui, ce serait plus sûr.
Georg : On ne va pas la laisser rentrer seule dans cet état.
Tom : Oui, elle n'a qu'à se reposer à l'hôtel cette nuit, voir demain si utile. Nous serons là si problèmes.
Gustav : Oui mais les fans et les paparrazzis dans tout ça ?!
Georg : Elle passera par l'entrée de derrière et n'entrera pas en même temps que nous.
Tom : Je vais prévenir Saki. Gustav, tu viens avec moi ?
Gustav : Ok.
Moi : Je peux donner mon avis tout de même ?
Georg : Parce qu'il y a un problème ?
Moi : Euh, non. Pas du tout, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichap
Oh yeeeeeeeeeeah.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3649
Age : 103
Ta chanson coup de coeur : guns'n'roses - live and let die
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Ven 18 Avr 2008, 20:12

J'aime pas Tokio Hotel, mais bon elle est marrante ta fanfiction (okay je connais la sortie ->)
En plus, tu laisses un supsens, cool
Suite =)

_________________
"Chéri, ne me dit pas trop vite "Je t'aime !", si tu me connaitrais, tu me détesterais."
W. Axl Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/piichap
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Sam 19 Avr 2008, 16:20

Contente que ça plaise à quelqu'un qui n'est pas fan ^^'

Chapitre 2

Tom : Georg, va chercher nos instruments.
Georg : Pourquoi ? Le concert est fini, Coco.
Tom : Mademoiselle n'a pas eu droit au concert, je te rapelle. On va lui faire quelques chansons tout de même. Et je ne suis pas un Coco.
Georg : Ah ok. J'y vais, Coco. *Ricanant tout seul*

Tous les trois sortirent. Bill s'assit à côté de moi.

Moi : Pourquoi faire tout ça pour une de vos fans en particulier qui ne le mérite peut-être pas et qui vous encombre ?
Bill : Je suppose qu'il y a des jours où tout va bien pour nous et qu'on a envie de faire plaisir aux gens qui ont le sourire grâce à nous, nos fans.
Moi : Et pourquoi me suis-je retrouvée en coulisses et pas à la Croix Rouge ?
Bill : Je suppose que c'était plein chez eux *Rigolant*
Moi : Et ça arrive souvent ?
Bill : Rarement.
Moi : Y'a moyen de passer un coup de fil ?
Bill : Tiens, mon portable.

Moi : *Composant un numéro* Maman ?
Maman : Ma chérie ! Al-...
Moi : J'ai beaucoup de choses à te dire et peu de temps. Tout va bien, même très bien. Je te rapelle demain, c'était pour te dire que je suis bien vivante. Ok ?
Maman : Ok, bisous.
Moi : *Raccrochant*

Moi : Merci.
Bill : Ce n'est rien. J'ai un peu honte de te dire ça, mais on ne connaît même pas ton nom.
Moi : Hilary.
Bill : Joli prénom.
Moi : *Rougissant* Merci.

Tom et Gustav revinrent (après avoir prévenu Saki). Gustav s'en alla aider Georg à transporter les instruments. Tom s'assit à côté de moi. J'étais entre deux rockstars dont de nombreuses filles sont raides dingues.

Moi : Je ne réalise pas vraiment...
Tom : Quoi ? Que je me sois assis à côté de toi ?
Moi : Mais non, idiot ! Que je sois avec vous... Enfin, je sais pas, vous êtes le groupe du moment dont je suis fan depuis mes quatorze ans, vous avez du talent, vous êtes super craquants, ...
Bill : Merci.

Gustav et Georg revinrent et installèrent leurs instruments avec l'aide de Tom. Je continuai la conversation avec Bill.

Moi : Vous faites tellement de choses pour moi. Je ne suis qu'une fille banale.
Bill : Si nous faisons ça, c'est que tu n'es pas si banale que ça. Je vais aider les autres.

Il se leva pour accorder la guitare de Tom. Ils eurent fini toutes installations dix minutes plus tard.

Georg : Quelle est ta chanson préférée ?
Moi : Heilig.
Georg : C'est parti, les gars.

Ils jouèrent parfaitement, magnifiquement, brillament ce morceau si paisible et si beau à mes yeux. Les larmes me montèrent, je les ai repoussai. Bill vut ma réaction et me sourit quand nos regards se croisèrent. Je pense être vraiment trop émotive et sensibe.

Gustav : T'as apprécié ?
Moi : Heum, évidemment !
Tom : Aller, cite-nous une autre que tu aimes bien.
Moi : In Die Nacht.
Gustav : Yeah, pause pour Georg et moi.

Ils vinrent s'asseoir à mes côtés. C'était tellement beau, comme dans un rêve. Je me serais cru loin du monde et des gens. Loin, mais avec eux. Ils sont si talentueux, si bourrés d'émotions.

Bill : Tu veux une dernière ?
Moi : *Etant gênée* Si ça ne vous ennuie pas...
Georg : On joue, ça nous dérange rarement.
Moi : Alors...

Je réfléchissais. J'hésitais entre Vergessene Kinder et Totgeliebt. Parce que je pleure tout le temps à Vergessene Kinder et arrive à me retenir à Totgeliebt, mais j'ai ma préférence pour Vergessene Kinder. Ils me regardaient tous, attendant une réponse. Ca me perturbait beaucoup...

Tom : Alors ?
Moi : Vergessene Kinder.

C'était sorti tout seul. Je n'arrivais plus à dire un seul mot. Tom commença les premières notes. Gustav et Georg s'étaient remis à leur place. Bill démarra... Après le deuxième refrain, je ne pus me retenir. Beaucoup de larmes coulèrent. Bill fut le premier à le voir et le seul durant un certain temps. Les autres étaient à fond avec leur guitare, basse ou batterie. Tout en continuant à chanter, il s'approcha de moi et s'assit. Il sécha mes larmes et me sourit, je le recopiai. Il termina et me prit dans ses bras, dans lesquels j'éclatai vraiment en sanglots. Je repris mes esprits peu après.

Moi : Merci.
Gustav : Je vais chercher Saki pour qu'ils prennent les photos.
Georg : Je t'accompagne.

Je me mouchai et essuyai mes dernières larmes. Tom me ramena un verre d'eau. Bill ne cessait de me sourire.

Moi : Je suis désolée, c'est l'émotion.
Tom : Tu n'as pas à t'excuser, c'est naturel.
Bill : Je trouve ça beau. C'est que tu comprends et ressens notre musique. Ca fait plaisir.
Moi : De voir une fille chialer ? *Rigolant*
Bill : Tu m'as compris ! *Rigolant*

Georg et Gustav furent là avec Saki. Celui-ci nous pris en photo tous les cinq. Ensuite, je fis une photo avec chacun d'entre eux.

Moi : Encore merci.
Gustav : Ce n'est pas grand chose.
Bill : Je pense que pour Hilary, ça l'est.
Tom : Ah bah oui !

Saki et Georg regardèrent les photos. Tom et Bill rangeaient les instruments. Je voulus les aider.

Bill : Je ne te le conseille pas.
Tom : Assieds-toi avec Gustav. On le fera, Bill et moi.
Moi : Ah. Ok.

Nous nous assîmes donc, le batteur et moi.

Gustav : Sinon, ça va mieux ta tête et tout ça ?
Moi : Ma chute de tension ?
Gustav : Oui.
Moi : Oui, ça va. J'ai bu beaucoup d'eau, comme le médecin m'a dit de le faire.
Gustav : Cool.
Moi : Vous faites souvent ça avec les fans ?
Gustav : Ca nous est déjà arrivé. Tout dépend de notre humeur.
Moi : Oui, Saki me l'a fait comprendre. *Rigolant*
Georg : On a fini.
Saki : Bon, on va y aller.
Gustav : C'est repos demain ?
Saki : C'est double repos.
Georg & Gustav : Youpiiiiiiiiii !
Moi : Ca veut dire quoi ?

Bill et Tom eurent terminé et s'approchèrent de nous.

Tom : Ca signifie : aucuns concert, aucunes sorties et pas d'interviews pendant deux jours.
Moi : Aaah cool !
Saki : Direction l'hôtel. Oust, dans le bus.
Gustav : Et Hilary ?
Saki : Dans le van.
Gustav : Ok.
Georg : On y va.
Bill : Saki ? Dans le van, il y a encore de la place ?
Saki : Oui, une seule.
Bill : Je viens avec.
Saki : Ok, mais pas d'autographes.
Bill : Euh, ok.

Nous sortîmes du backstage. Bill et moi nous séparâmes du reste du groupe pour aller au van. Nous nous assîmes dans celui-ci. J'étais entre Bill et des sacs.

Moi : *Grelottant* Y'a moyen de mettre du chauffage ?

Bill retira sa veste et me la déposa sur le dos.

Moi : Et toi ?
Bill : Je n'ai pas spécialement froid.
Moi : Merci.
Bill : Je t'en prie.

Par fatigue, mes yeux se fermèrent involontairement. Je sentis Bill me prendre par l'épaule pour que ma tête se pose sur son épaule, j'étais bien. Morphée s'empara de moi la minute qui suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichap
Oh yeeeeeeeeeeah.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3649
Age : 103
Ta chanson coup de coeur : guns'n'roses - live and let die
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Sam 19 Avr 2008, 21:04

Saki c'est un fictif ou pas ? XD
Suite :')

_________________
"Chéri, ne me dit pas trop vite "Je t'aime !", si tu me connaitrais, tu me détesterais."
W. Axl Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/piichap
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Dim 20 Avr 2008, 17:11

Saki c'est le garde du corps des Tokio Hotel ^^
Suite vendredi =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichap
Oh yeeeeeeeeeeah.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3649
Age : 103
Ta chanson coup de coeur : guns'n'roses - live and let die
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Sam 26 Avr 2008, 22:03

Bah alors ? XD

_________________
"Chéri, ne me dit pas trop vite "Je t'aime !", si tu me connaitrais, tu me détesterais."
W. Axl Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/piichap
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Ven 30 Mai 2008, 14:32

J'ai plus trop le temps, ni la motivation.
Du coup : Suite je sais pas quand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Sam 30 Aoû 2008, 20:38

Chapitre 3

"Les nuages s'assombrirent autour de moi, j'étais dans un cimetière au milieu d'une forêt. Les arbres s'approchèrent très vite de moi, j'étais comme seule au monde, ..."

Moi : Aaaaaaah !

Je me réveillai en sursaut. Je tremblais et quelques gouttes de sueur coulèrent de mon front. Bill entra précipitamment dans la pièce qui se trouvait être une chambre d'hôtel.

Bill : *Paniquant* Qu'y a-t-il ?
Moi : J'ai fait un mauvais rêve.

Il se coucha à côté de moi, sur le lit deux personnes. Il posa sa main sur l'épaule opposée à son côté pour me rassurer. Je déposai ma tête sur la sienne. Il caressa mes cheveux tendrement. Mes bras étaient étendus sur la couverture et Bill aperçut mes mains tremblottantes. Il déposa alors les siennes sur les miennes.

Bill : Chut, c'est fini. Rendors-toi, je suis là.

Je fis cela avec difficultés.

Le soleil nous réveilla. Nous n'avions pas bougés.

Bill : Bonjour. *Souriant*
Moi : Salut. *Bâillant*
Bill : T'as encore fait des mauvais rêves ?
Moi : Non. Je suis désolée de t'avoir réveiller.
Bill : J'étais encore debout. T'inquiètes pas. On descend déjeuner ?
Moi : Oui, mais je me prépare avant. Dans une heure, c'est bon ?
Bill : Ok. A tout à l'heure.

Il sortit de la pièce. Je mis soixante minutes à me laver, m'habiller et me maquiller. Nous nous retrouvâmes, Bill et moi, dans le couloir pour ensuite aller déjeuner au restaurant. Gustav y était déjà. Nous nous assîmes à sa table. Je lui fis la bise, tout comme Bill juste après.

Gustav : Bill, déjà debout ?
Bill : Oui, comme tu vois. En fait, j'avais pas fermer les rideaux.
Gustav : Malin ! Sinon bien dormi ?
Bill : Ouais.
Gustav : Et toi Hilary ?
Moi : Pas assez. *Bâillant*
Gustav : J'ai entendu un cri cette nuit, c'était l'un de vous deux ?
Bill : ... C'était moi ! Je me suis renversé tout mon disolvant !
Gustav : Rhalalala.

Je regardai Bill, qui m'observa à son tour. Il me fit un clin d'oeil.

Gustav : Vous allez faire quoi aujourd'hui ?
Moi : Je ne sais pas. Encore dormir peut-être.
Bill : Bonne idée !

Après avoir manger un croissant pour moi et trois pour Bill, nous repartîmes pieuter jusqu'à dix-sept heures. Chacun dans notre chambre, bien entendu.

Je me réveillai. Je rassemblai mes affaires dans mon sac. Oui, il faut bien m'en aller un jour. Je ne veux pas déranger plus longtemps. Je sortis après avoir ranger tout le bazard que j'eus fait. Je toquai à la porte de la chambre de Bill et entendis un grand oui. J'entrai.

Bill : Bien dormi ?
Moi : Oui, et toi ?
Bill : Aussi.
Moi : Je viens te dire au revoir.
Bill : Tu pars ?
Moi : Il faut bien.
Bill : Tu peux me laisser un numéro ou une adresse ?

Je pris une feuille d'un bloc qui se trouvait sur la table de nuit et y inscrivit mon adresse. Je pliai la feuille en deux et la donnai au chanteur.

Moi : Je voulais vraiment te remercier, pour tout.
Bill : Ca nous a fait plaisir mutuellement. Ca nous a fait du bien une présence féminine.
Moi : Mais si tu sors, tu en auras beaucoup plus ! *Rigolant*
Bill : Tu m'as compris ! *Souriant*
Moi : Tu sais si les autres sont réveillés ?
Bill : Gustav l'est. Il fait de la batterie, comme tu peux l'entendre.

Il se tut pour me laisser l'honneur d'écouter certaines percussions.

Moi : Et les autres ?
Bill : J'ai cru entendre des voix dans le couloir. Toque à leurs portes et s'il n'y sont pas, descends au restaurant.
Moi : Ok.
Bill : Je te raccompagne jusqu'en bas juste après.
Moi : Tu peux m'appeller un taxi, s'il te plaît ?
Bill : Ok. T'as de quoi payer ? Je pensais que c'était ton amie qui avait ton argent ?
Moi : Elle avait mes affaires dans lesquelles il y avait mon porte-feuille. Mes affaires que j'ai pu récupérer ce matin.
Bill : Ah d'accord. Bon va faire tes aux revoirs, tu viens me chercher quand tu as terminé.

Je sortis de la pièce pour aller toquer à celle de Gustav. Le batteur vint m'ouvrir et me laissa entrer. Il alla à sa batterie et me regarda.

Gustav : En quel honneur me vaut cette visite ?
Moi : Je m'en vais. Je rentre chez moi.
Gustav : Ah.

Je m'approchai et lui fis la bise.

Moi : Merci sincèrement pour tout.
Gustav : De rien. J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir.
Moi : De même. Au revoir.

Je m'éloignai et disparue derrière la porte que je vins de fermer. J'étais triste et mon propre départ me démoralisait complètement. Je frappai cette fois-ci à la chambre de Tom et pu entendre "Entrez". Ce que je fis. J'aperçus le guitariste avec son instrument et Georg avec sa basse. Des partitions étaient éparpillées sur le sol.

Moi : Bonjour.
Georg : Salut.
Tom : Bien dormi ?
Moi : Euh, oui. En fait, je viens vous dire au revoir.
Georg : Tu t'en vas, donc.
Tom : Tu rentres chez toi ?
Moi : Oui. Pour terminer ma dernière année au bahut.
Tom : J'espère que tu la réussiras !
Georg : Bonne merde !
Tom : On garde contact ? T'as un numéro ?
Moi : Déjà filer à Bill. Bon, le taxi doit être là.

J'allai leur faire la bise et un câlin. Je n'oubliai pas de les remercier eux aussi. Je quittai la pièce et allai chercher Bill. Nous descendîmes jusqu'à l'accueil où je lui fis mes adieux.

Moi : Au revoir.
Bill : Prends soin de toi et bon trajet.
Moi : *Etant émue* Merci.
Bill : *Donnant un bisou sur le front* Courage.

Je sortis de l'hôtel tristement. Une vingtaine de fans étaient là avec leurs feuilles et appareils photos. J'embarquai dans le taxi et regardai l'établissement, dégoûtée.
Le trajet jusqu'à chez moi mit une demi-heure mais le temps parut beaucoup plus long. Je l'avais occupé avec l'objet le plus précieux à mes yeux : mon I-Pod. J'avais écouté Tokio Hotel tout le temps, "Ich Bin Da" plus précisément.
La voiture me déposa devant chez moi. Ma maison blanche et sinistre. Je payai le conducteur et sortis. Une silhouette sortit du bâtiment, ça devait être ma demi-soeur, Samantha. La fille de mon beau-père avait 6 ans, c'était une gamine mignonne et gentille que j'appréciais vraiment. Elle sauta dans mes bras, le sourire aux lèvres. Ma mère s'ensuivit. Par contre, mon beau-père, je ne fis que le saluer.
Après les retrouvailles et les réponses aux questions de ces deux jours en mon absence, je montai dans ma chambre ranger mes affaires. J'appelai Betty, ma meilleure amie et lui racontai tout. Après longue discussion, je m'allongeai sur mon lit. Le sommeil me prit peu après. Retour à la vie normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-kiraï
Modo.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 313
Age : 28
Groupe préféré : Silverstein
Ta chanson coup de coeur : Aïcha - Outlandish
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Sam 30 Aoû 2008, 21:09

J'ai vraiment horreur des TH

Mais vraiment

Mais la j'avou , ta Fict. ma fais sourir par moment xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trashy-shadoww.skyrock.com/
Pichap
Oh yeeeeeeeeeeah.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3649
Age : 103
Ta chanson coup de coeur : guns'n'roses - live and let die
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Sam 30 Aoû 2008, 23:47

Y'a trop de point, ca fait un peu déprimé & froid XDD
(hors sujet j'avoue (a))

suite =)

_________________
"Chéri, ne me dit pas trop vite "Je t'aime !", si tu me connaitrais, tu me détesterais."
W. Axl Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/piichap
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Dim 31 Aoû 2008, 14:02

Pichaaap a écrit:
Y'a trop de point, ca fait un peu déprimé & froid XDD
(hors sujet j'avoue (a))

Normal, c'est le but :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cr0wzy
Niouw'z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 23
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   Lun 01 Sep 2008, 19:03

Chapitre 4

10 mois plus tard...

Maman : Allez ! Souffle tes bougies !
Moi : Attends, je dois faire un voeu !

18 bougies étaient sur ce gâteau au chocolat. Je les soufflai toutes en une fois. Tout le monde applaudit. Quelqu'un sonna et ma mère se désigna pour aller ouvrir.

- : Bonjour Hilary.

Je me retournai et aperçus Bill, le chanteur du groupe que j'ai aimé une certaine période. Il était seul.

Moi : Suis-moi.

Je le pris par le bras et montai dans ma chambre. Je le fis asseoir sur mon lit et moi je restai debout face à lui.

Moi : Tu veux quoi ?

Je l'observai regarder les murs de ma chambre bizarrement.

Bill : Tu ne nous as pas en poster ?
Moi : Bill, je ne suis plus fan de vous.
Bill : *Etant étonné* Ah bon... Pourquoi ?
Moi : Vous vous la pétez de trop et vous défendre à chaque fois qu'on peut vous critiquer, j'en ai eu marre.
Bill : Aah.
Moi : Devant les hôtels, toi et Tom, vous ne regardez même pas les fans. Et pourtant si vous en êtes là, c'est bien grâce à elles.
Bill : Je ne sais pas quoi te dire. Je pensais que tu serais contente de me voir.
Moi : Sur scène, vous êtes parfaits. Sinon, non.
Bill : Tu n'es pas contente de me voir ?
Moi : Bill ! Lors de la rencontre, je t'ai passé mon adresse. J'ai espéré pendant des mois que vous viendriez. Je fonçais en springtant dès que la sonnette retentissait, j'agressais le facteur chaque matin. Et il y a 3 mois, je me suis dit que je faisais ça pour un rien. J'ai laissé tomber.
Bill : On a eu une année très chargée.
Moi : Et vous prenez des vacances ! Tu peux bien prendre 5 minutes de ta journée au soleil que pour m'écrire que tout va bien et que tu ne m'as pas oubliée.
Bill : L'année est passée trop vite. Je ne m'en suis pas vraiment rendu compte. Je suis désolé.
Moi : Et pourquoi cette visite ?
Bill : On donne un concert dans ta ville.
Moi : Et les autres ne sont pas avec toi ?
Bill : Gustav a un gros rhume et Georg vient de choper le microbe.
Moi : Et Tom ?
Bill : Il m'a dit que c'est surtout moi que tu voudrais voir. Mais bon là, je pense que tu ne veux voir personne.
Moi : Tu sais, Bill, te voir me fait tout de même plaisir. Mais pas de la même façon qu'il y aurait quelques mois.
Bill : Ca te dit de venir au concert ce soir ?
Moi : Je te l'ai dit, je ne suis plus fan de vous.
Bill : De nous, peut-être. Mais de notre musique ?
Moi : Je ne sais pas. On fête mon anniversaire là.
Bill : Bon anniversaire !
Moi : Merci *Rigolant*.
Bill : Ca te fait 18, je crois, je me trompe ?
Moi : Pas du tout. Je suis majeure *Souriant fièrement*
Bill : Ok, pas de concert. Mais aller en boîte après ?
Moi : D'accord. J'emmenerai ma meilleure amie.
Bill : Ok. On passera vous chercher vers une heure.
Moi : Pas de problèmes. Mais Gustav et Georg seront sur pieds pour le concert ?
Bill : Un rhume va pas les arrêter. Je dois y aller, on a les balances.
Moi : A tout à l'heure.

Il s'en alla jusqu'à la porte de la pièce et s'arrêta en me regardant avec
son regard et ses yeux marrons comme c'est pas permis.

Bill : Je suis désolé de ne pas m'être rendu compte de ce que ça t'a provoqué.
Moi : J'ai survécu, c'est le principal.

Il sortit après m'avoir fait un clin d'oeil. Je redescendis rejoindre les autres et tout l'après-midi se passa dans une bonne ambiance. Le soir-même, Betty restait dormir. Nous commençâmes à nous préparer vers 23h.
A minuit cinquante trois, nous sortîmes de la maison. Un van noir arriva deux minutes plus tard. J'avais une mini-jupe noir et des bas troués. Un décolleté noir et des bottes à talons aux pieds. Betty, elle, avait une robe collante au corps, rouge et noir. Nous étions maquillés de la même manière : crayon noir, mascara noir et fard à paupières noir. Nous montâmes dans le van. Betty s'assit entre Gustav et Tom. Logiquement, j'étais donc entre le bassiste et le chanteur du groupe.

Tom : Mmm. Tu m'avais pas dit que t'avais invité des péripatéticiennes, Bill.
Moi : Tu sais ce que ça veut dire au moins ?
Tom : On a l'exemple en face de nous.
Moi : Je ne couche pas avec toi, à ce que je sache.
Tom : Ca va venir, ma petite.
Moi : Même dans tes rêves, c'est interdit. Idiot.
Je voulus me lever mais la main de Bill atterit sur mon épaule pour me retenir.
Georg : On calme le jeu. Vous ne vous parlez plus. C'est clair ?!
Tom : Pas de ma faute si Môdame est réglée.
Bill : Ta Gueule, Tom. Stop à présent.
Gustav : On doit terrorriser Betty *voulant détendre l'atmosphère. Sans résultat."

Bill s'approcha de mon oreille.

Bill : *Chuchotant* Qu'est-ce qu'il t'a fait Tom ?
Moi : *Chuchotant* Il a commencé !
Bill : Oh, dis ! C'est des trucs de gamins !
Moi : C'est moi la gamine ici ?!!!

Le silence régna jusqu'à ce qu'on arrive à la boîte. Nous y entrâmes. Je m'assis au bar et commanda directement de la vodka pendant que les autres cherchaient une table. Ils ne m'avaient pas vu, bien entendu. Un homme se dirigea vers moi. Il avait le style tecktonic et était laid. Du moins, ce n'était pas mon genre de garçons. Il s'assit à côté de moi et commanda du wisky.

Homme : Salut, moi c'est Josh.
Moi : Hilary.
Josh : Tu danses ?

Je le regardai. J'aime danser et peu importe, en ce moment, avec qui. J'acquiesai de la tête. Nous nous dirigeâmes vers la piste de danse et nous rapprochâmes. Je sentai quelques pairs d'yeux m'observer dans mon dos. Je pus apercevoir Tom, regarder Betty et Georg parler, jalousement. Josh posa ses mains sur mes hanches pour ensuite descendre sur mon derrière. Je le laissai faire... Je n'avais pas la tête à me disputer une nouvelle fois aujourd'hui. Nous continuâmes à nous déhancher comme ça durant une dizaine de minutes encore. Tout s'arrêta lorsqu'il tenta de m'embrasser. Il réessaya juste après en mettant ses mains à mon cou pour m'empêcher de bouger mais je tournai la tête de quelques centimètres ce qui suffit à m'épargner ce supplice.

Moi : Laisse-moi.

Je repartis au bar payer mon verre et allai aux toilettes. Je m'aspergeai le visage d'eau. J'avais chaud. Il faut dire que danser comme je l'ai fait, ça rend torride. Je sortis et Bill m'attendait.

Bill : C'était bien au moins ?
Moi : Génial !
Bill : T'es pathétique.

Il repartit, furieux, à la table où Gustav était. Je cherchai les deux autres que je ne mis pas longtemps à trouver. Ils étaient tous les deux, sur la piste de danse. Betty était en train de s'éclater avec Georg. Tom les observait du coin de l'oeil et essayait d'attirer l'attention de ma meilleure amie. Josh accourut vers moi.

Josh : Qu'est-ce qu'il t'a pris ?
Moi : De danser avec toi ? Je n'en sais rien.

Je sortis de la boîte pour prendre l'air. Gustav ne mit pas long feu à me rejoindre.

Gustav : Tu ne vois vraiment rien.
Moi : Quoi ?
Gustav : Bill.
Moi : Bah quoi, "Bill".
Gustav : A ton avis, pourquoi il est venu chez toi aujourd'hui ?
Moi : Il m'a dit que c'était pour me faire plaisir.
Gustav : Tu crois tout ce qu'on te dit, toi.
Moi : Je devrais penser quoi ?
Gustav : Et à ton avis, pourquoi t'a-t-il proposé d'aller en boîte avec lui et nous ? Pour danser avec des inconnus ?
Moi : Viens-en à la conclusion s'il te plaît.
Gustav : Tu ne crois pas que c'est plus que de l'amitié qu'il ressent pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En cours] Sentiments à la dérive   

Revenir en haut Aller en bas
 
[En cours] Sentiments à la dérive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche cours/prof de guitare slide sur Paris
» Recherche cours de batterie (niveau débutant) sur Rennes
» Enregistrement, Sonorisation et cours de batterie !!!
» Cours video pour debutant
» reprise des cours de guitare sur Alès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JustRockYou - 100% Rock :: [Entre Fans] :: Fanfictions-
Sauter vers: